Walt Disney à la tête d’Hollywood

Lucas Goislard31 mars 20199 min

Le 22 Mars 2019 s’est finalisé le rachat de 21st Century Fox par Walt Disney Company pour 71,3 milliards de dollars.  Cet achat permet donc à Disney de devenir le plus important studio d’Hollywood. Et ce, notamment par l’acquisition des studios de cinéma 20th Century Fox qui appartiennent au groupe 21st Century Fox.
Les plus grandes sociétés de production cinématographique aux USA sont donc :

  • Columbia TriStar Motion Picture Group
  • Metro-Goldwyn-Mayer
  • NBC Universal
  • Paramount Pictures
  • Time Warner Company
  • Et bien entendu Walt Disney à qui appartient 21st Century Fox et donc les studios 20th Century Fox

 

La success story Walt Disney

 

Les studios Walt Disney ont été créés en 1923 par Walter Elias Disney, aidé de son frère Roy Oliver Disney. Les deux frères ont non seulement créé ce studio, appelé à l’origine “Disney Brothers Studio”, mais ils ont également créé les parcs à thèmes tels que nous les connaissons aujourd’hui (« Disneyland Paris » etc…).
L’un des personnages les plus emblématiques de Walt Disney est la souris Mickey Mouse faisant référence à son créateur Walter Elias Disney qui lui a donné sa voix.

Au cours des années, la Walt Disney Company s’est diversifiée et n’hésita pas à racheter des studios pour soutenir son développement économique mais aussi pour étendre son empire et contrer au mieux ses concurrents.

À titre informatif, voici une liste, non exhaustive, des rachats depuis 1993 :
– 1993 – Miramax Films (80 millions de dollars)
– 1996 – Capital Cities/ABC (19 milliards de dollars)
– 2001 – Fox Family Worldwide et Saban Entertainment (5,3 milliards de dollars)
– 2006 – Pixar Animation Studios (7,4 milliards de dollars)
– 2009 – Marvel Entertainment (4,3 milliards de dollars)
– 2012 – Lucasfilm (4,05 milliards de dollars)
– 2019 – 21st Century Fox (71,3 milliards de dollars)

 

Un business model et des stratégies efficaces !

 

Il est important de savoir que la force et le succès de Walt Disney, tant d’un point de vue de sa notoriété que financier, ne résident pas simplement dans ses films ou dessins animés. En effet, cela est dû fortement à la commercialisation de ses produits dérivés. Chaque nouveau film ou dessin animé entraîne avec lui la production et la vente de millions de produits représentant les héros et le monde propre à ce film ou dessin animé. Ces ventes permettent de générer un chiffre d’affaires considérable et de créer un lien particulier entre l’entreprise et ses clients ainsi que de les fidéliser.

Pour information, le créateur de ce business model est George Lucas. Il a pu le tester sur Star Wars, lui faisant rapporter au total 32 milliards de dollars (1977) un record pour cette époque qui dépassait de bien loin les autres films de Disney et des autres studios.

Lors de la création du studio, les films Disney s’adressaient aux plus jeunes d’entre nous. Cependant, au cours des années, le studio a choisi de ne plus seulement s’adresser aux plus petits mais à toutes les générations (Avengers, Pirate des Caraïbes, Toy Story, Le Roi Lion etc…).  Ainsi, les personnes ayant eu une enfance bercée par le monde de Walt Disney peuvent non seulement faire découvrir ces films à leurs enfants mais continuent à prendre plaisir à regarder des films Disney (Film n’étant plus seulement basé sur les dessins animés comme la saga Marvel).

Cette politique, de rassembler enfants comme adultes a fait ses preuves. Elle est d’ailleurs utilisée par plusieurs enseignes. On peut faire référence à McDonald’s qui l’applique à travers ses menus « Happy Meals » pour les plus jeunes et les menus « Best of » et « Maxi Best of » pour les plus grands, regroupant ainsi plusieurs générations.

 

Le rôle clé des produits dérivés

 

Les produits dérivés permettent de créer une relation forte et directe entre les clients et l’entreprise mais surtout de marquer un événement particulier. Ces derniers sont par exemple la sortie d’un film ou d’un dessin animé à une date précise. Ces évènements peuvent aussi être des moments clés auxquels les produits dérives vendus font référence (périodes de fêtes etc…).
On peut faire référence à Star Wars lorsqu’un film sort de nombreux jouets, des jeux vidéo, des calendriers de noël thèmes Star Wars peuvent être acheter en lien avec la sortie du film en question.
Cette stratégie permet de rester présent constamment dans la tête de son public. Les produits dérivés ont aussi l’avantage de pouvoir être des objets du quotidien (tasses, draps, jouets…) qui sont donc vus à longueur de temps et restent ancrés dans l’esprit de ceux qui en possèdent.

 

Une première place à plus de 71 milliards de dollars

 

Ces techniques ayant fait leurs preuves depuis un certain temps, sont toujours utilisées par cette compagnie. Cependant, voyant les menaces grandissantes, l’entreprise n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour pallier les risques de pertes de parts de marchés.

Celles-ci sont multiples :
– Fortes compétitivités
– Climat économique perturbé
– Augmentation du piratage, des téléchargements et visionnages illégaux des films
– Des règlementations de plus en plus strictes sur l’industrie télévisuelle.

Pour y faire face, Walt Disney Company s’emploie à une politique de conquête pour atteindre une domination incontestable dans son secteur.  Le rachat de 21st Century Fox en est la concrétisation. Il lui permet de réduire la menace des concurrents, de gagner un nombre considérable de parts de marché mais également de continuer à développer son empire. Cela, bien que les autorités de la concurrence obligent le géant à revendre des parcelles de l’empire fox comme les chaînes sportives régionales. Cette démarche a pour but d’empêcher toute situation de monopole.

En effet, 21st Century Fox étant le détenteur d’Avatar, de X-Men, et bien d’autres exclusivités, Disney va pouvoir les utiliser comme bon lui semble. L’objectif est d’augmenter et de diversifier le catalogue pour toutes les générations et toucher un public encore plus important. Les films et séries appartenant à 21st Century Fox étant actuellement disponibles sur Netflix, ne le seront plus très longtemps. Elles devraient être retirées de la plateforme pour être seulement visibles sur Disney +, concurrençant ainsi directement les films et séries exclusifs à Netflix. La société de Mickey Mouse s’attaque désormais plus intensément au secteur des vidéos à la demande (Secteur dans lequel, elle n’a jusqu’alors pas réellement fait sa place).

 

Quel avenir pour Walt Disney Company ?

 

Il peut être intéressant de se demander si Walt Disney va faire en sorte que certains de ses films exclusifs ne sortent plus au cinéma mais seulement via leur plateforme VOD. Cela inciterait ainsi les personnes à payer un abonnement pour pouvoir regarder ces exclusivités comme le font Netflix ou Amazon Prime par exemple.

Certes 71,3 milliards est un coût très important mais au regard des profits possibles et des effets bénéfiques que ce rachat peut entraîner sur le long terme c’est un investissement mesuré au regard de son taux d’endettement. D’autant plus que les 71,3 milliards de dollars ne représentent pas du cash à 100%. En effet, dans le détail le groupe de Mickey a proposé 35,7 milliards de dollars en liquide et le reste en actions. Les actionnaires de Fox recevront donc au total près de 343 millions d’actions Disney, soit près de 20% de détention du capital de la nouvelle entité ainsi formée.

Il va donc falloir être attentif au futur de Disney pour voir comment il va réellement associer 21st Century Fox et ses nombreuses entités à son empire.

Dans ce cas de figure, contrairement à l’achat de Marvel, Disney a remplacé tous les dirigeants par des personnes internes au groupe. On peut donc penser qu’un changement de cap veut être opéré pour Century Fox et que plusieurs projets sont en cours qu’eux seuls pourront guider tout en gardant l’esprit de la maison mère.

Lucas GOISLARD

Sources : Onechocolate, Journal du geek, Blog Libération

Laisser un commentaire

Champs obligatoires *