L’Or, plus qu’une valeur refuge ?

Lucas Goislard17 février 20196 min

Aujourd’hui, l’or sert particulièrement à la fabrication de biens que ce soit dans le secteur de la bijouterie, de l’électronique, aéronautique et bien d’autres encore. Ce n’est plus vraiment une monnaie à part entière comme cela a pu être par le passé, ni même un simple moyen d’échange. Toutefois, l’or est un métal de valeur dont le cours économique varie et dans lequel on peut investir son argent. Il est d’ailleurs considéré depuis plusieurs décennies comme une « valeur-refuge ».

En effet c’est un métal précieux qui a traversé le temps, tel un actif qui peut par moment se déprécier ou s’apprécier selon le contexte économique.

On peut constater cette situation ci-dessous en le comparant au CAC40 :

Le cours de l’Or sur 10 ans

Fandas / or

 

Le cours du CAC 40 sur 10 ans

Fandas / or

Grâce aux graphiques on peut observer une certaine corrélation. Lorsque le cours de la bourse baisse, celui de l’or augmente et vice versa. Ce phénomène décrirait-il un refuge, choisit par les investisseurs pour se protéger en cas de crise boursière ? En cas de forte baisse des indices boursiers, l’or apparaît comme un excellent moyen de se protéger et donc de réduire les risques.

 

Quels sont les facteurs qui influent sur le cours de l’Or ?

 

Le dollar est le plus grand influenceur. Il faut savoir que les Etats-Unis sont les plus grands détenteurs d’or au monde, ce qui explique en partie cet effet de relation forte entre l’or et le dollar. Le dollar étant un influenceur, les taux d’intérêt le sont également. Plus les taux sont élevés, plus le dollar est fort, plus l’or est faible. Tandis que, lorsque les taux sont faibles, plus le dollar est faible, plus l’or est fort.

Au regard de la situation économique actuelle et prévoyant une récession dans les années à venir certains états revoient leurs politiques concernant leur réserve d’Or. On peut faire référence à la Russie, à la Chine etc qui augmentent leurs réserves d’or. Le but est de pouvoir se protéger en cas de crise.

Il est intéressant de voir qu’aujourd’hui, malgré le fait que certains pays désirent augmenter leurs réserves d’Or d’autres ont pris la décision de les réduire. On peut faire référence à l’Italie qui est en pleine discussion pour vendre son stock (3ème plus grand stock d’Or au monde). L’objectif de ce pays est bien précis : vendre son or permettra d’obtenir des liquidités qui l’aideront à réduire sa dette compte tenu de sa situation économique actuelle.

Au vu de ces éléments, l’or serait bel et bien une valeur-refuge que ce soit pour les Etats ou les particuliers. Au-delà de ça, l’acquisition d’Or est un excellent moyen de diversifier son portefeuille. C’est un moyen de pouvoir être mieux préparé en cas de crise ou encore un moyen de pouvoir rembourser des dettes.

Il faut savoir que les effets bénéfiques de l’or ne s’arrêtent pas là, notamment en ce qui concerne le particulier. On peut par exemple citer le processus de transmission de patrimoine.

Traditionnellement les particuliers peuvent faire des donations dites « classiques » limitées à 100 000€ par enfant sur une période de 15 ans.  Cependant, il est possible de faire des donations à travers un « présent d’usage ». Cela permet de donner une somme ou un bien meuble lors d’un évènement particulier (diplôme, mariage, naissance etc.). Néanmoins, ce don en « présent d’usage » ne doit pas dépasser 2% du patrimoine ni 2,5% du revenu annuel du donateur.

L’or étant un bien meuble, il n’y a pas besoin d’intégrer ce présent à la limite des 100 000€. En effet ce n’est pas une somme monétaire, il n’y a donc pas besoin d’effectuer une déclaration de détention de cette somme. De plus, aucun impôt ne devra être payé.

Pour finir, il est important de noter que depuis la disparition de L’ISF (l’impôt sur la fortune), remplacé par l’IFI (l’impôt sur la fortune immobilière), l’or en est exclu. Afin d’être exonéré de toute plus-value, dans le cas où vous vendez de l’or, il faut l’avoir détenu pendant plus de 22 ans. 

L’or est donc bien plus qu’une valeur-refuge, c’est également une valeur de transmission.

Lucas GOISLARD

Sources : legifrance, legifrance, ig, bunker, sputniknews, cieleden, capital, bdor

Laisser un commentaire

Champs obligatoires *