La cryptomonnaie, véritable évolution ou grande illusion ?

Actuellement, il est possible de voir la cryptomonnaie comme un moyen de gagner rapidement de l’argent. Cela est principalement dû à son niveau de risque élever et nous avons déjà vu dans un précèdent article que, plus le risque est élevé, plus les gains / pertes peuvent être conséquents, c’est pourquoi il est judicieux de diversifier ses placements. En établissant une telle diversification, le risque diminue et c’est notamment pourquoi il est intéressant d’établir une...
Lucas Goislard Lucas Goislard28 mars 20213 min

Actuellement, il est possible de voir la cryptomonnaie comme un moyen de gagner rapidement de l’argent. Cela est principalement dû à son niveau de risque élever et nous avons déjà vu dans un précèdent article que, plus le risque est élevé, plus les gains / pertes peuvent être conséquents, c’est pourquoi il est judicieux de diversifier ses placements.

En établissant une telle diversification, le risque diminue et c’est notamment pourquoi il est intéressant d’établir une stratégie personnelle capable de répondre à ses besoins actuels / futurs en prenant compte des différents niveaux de risques. Cet article n’est aucunement destiné à vous guider pour vos placements financiers et nous vous invitons à vous former ou / et à faire appel à des professionnels du secteur en question dans le cas où vous souhaiteriez investir et placer votre argent.

Avant même de pouvoir dire si la cryptomonnaie est une véritable évolution ou non, il est nécessaire de connaître son objectif premier.

Le principe même de la cryptomonnaie est de pouvoir être indépendant des états et de leurs institutions bancaires. Ainsi, la cryptomonnaie permet aux particuliers d’échanger librement des devises sans aucun « intermédiaire » comme c’est le cas actuellement avec les banques.

Cette volonté de vouloir se protéger des états vient notamment du fait qu’il est possible pour les banques de ponctionner l’épargne de ses clients dans le cas d’un risque de faillite imminent. Il a été possible de le constater à Chypre entre 2012-2013 où l’état a saisi une partie de l’épargne de la population en ponctionnant directement sur les comptes en banque.

L’essence même de la cryptomonnaie est donc de protéger son capital de l’état et de ses banques afin d’éviter que le travail de toute une vie puisse disparaître pour réparer les erreurs des différents gouvernements.

Aujourd’hui la cryptomonnaie est bien plus que cela puisqu’elle est davantage utilisée pour des projets de plus en plus ambitieux en lien avec l’économie réelle.  Toutefois, il est possible de se demander si les états ne vont pas vouloir les interdire notamment dans le cas où elles nuiraient à leur propres monnaies.

Les états, ont-ils le pouvoir d’interdire les cryptomonnaies ?

 

Dans le cas où une cryptomonnaie pourrait nuire aux états, il est fort probable que ceux-ci puissent décider de l’interdire. Nous avons pu constater cette méfiance des états lors de de l’annonce de la cryptomonnaie de Facebook, le LIBRA. Celle-ci ayant pour unique but de créer une monnaie virtuelle pour les intérêts du groupe américain Facebook, entrant ainsi en concurrence directe avec les monnaies traditionnelles (fiat). C’est notamment pour cela que l’actuel ministre de l’économie, des finances et de la relance Mr Bruno Lemaire avait immédiatement pris la parole pour engager des procédures visant à protéger l’Euro.

Comme dit précédemment, le but des cryptomonnaies n’est aucunement basé sur la volonté de remplacer la monnaie courante mais d’être davantage dans la volonté de proposer diverses solutions et de participer à l’évolution d’une manière plus globale. C’est dans cette optique qu’elles ont été créées et ces pourquoi elles restent tolérées par les états.

Aujourd’hui la capitalisation mondiale du secteur de la cryptomonnaie tourne aux alentours de 1 718 milliards de dollars contre 176 milliards de dollars l’an dernier. En seulement 365 jours, ce secteur a connu une augmentation de plus de 876.14%. Malgré des chiffres qui peuvent nous paraître très importants, cela ne représente qu’une somme peu importante en comparaison avec le marché boursier au niveau mondiale.

En effet, ce même marché boursier était, fin 2020, à plus de 100 000 milliards de dollars. Le marché de la cryptomonnaie ne représente donc qu’environ 1.72% du marché boursier, un pourcentage actuellement dérisoire contenu de l’ambition des projets et du véritable potentiel de croissance concernant les différentes cryptomonnaies.

Il possible d’imaginer que dans les années à venir ce pourcentage augmente et que le marché de la cryptomonnaie fasse partie intégrante de l’économie mondiale. Si tel est le cas, il sera alors impossible de les interdire car représentant un intérêt économique bien trop important.

Il serait alors plus pertinent pour les pays de mettre en place des règlementations pour que ce secteur fasse partie intégrante de l’économie réelle.

Décider d’interdire un tel secteur dans son pays pourrait être perçu de façon négative notamment pour les investisseurs actuels et futurs pouvant entrainer une baisse globale des investissements.

Il ne reste plus qu’à savoir dans quelle mesure la cryptomonnaie sera acceptée par l’ensemble de la population et utilisée via divers projets tels que l’Ultra UOS avec sa volonté d’intégrer la cryptomonnaie dans les jeux vidéo ou bien le CHZ avec les paris sportifs et bien d’autres…

Lucas GOISLARD

Source : Coinmarketcap

Pour nous soutenir : HelloAsso Fandas.

Laisser un commentaire

Champs obligatoires *