Ethereum en passe de devenir un futur Bitcoin ?

ETH est une cryptomonnaie qui provient du protocole Ethereum, celle-ci a été lancée en 2015 par le programmeur Vitalik Buterin.  Sa blockchain est similaire à celle du bitcoin avec une architecture unique. En effet, elle permet aux développeurs de mettre au point des contrats intelligents (smart contracts en anglais). Contrairement à un contrat traditionnel qui décrit les termes d’une relation, un contrat intelligent assure que les termes du contrat soient respectés en les spécifiant dans...
Lucas Goislard9 mai 20212 min

ETH est une cryptomonnaie qui provient du protocole Ethereum, celle-ci a été lancée en 2015 par le programmeur Vitalik Buterin.  Sa blockchain est similaire à celle du bitcoin avec une architecture unique. En effet, elle permet aux développeurs de mettre au point des contrats intelligents (smart contracts en anglais).

Contrairement à un contrat traditionnel qui décrit les termes d’une relation, un contrat intelligent assure que les termes du contrat soient respectés en les spécifiant dans ses lignes de code. Le contrat s’exécute ainsi automatiquement et ce sans avoir besoin d’attendre une quelconque validation manuelle.  Bon nombre de projets ont pu voir le jour et continuent d’utiliser cette blockchain que ce soit dans le secteur de l’assurance, de l’immobilier, des services financiers etc.

Il a été possible de noter que sur le premier trimestre 2021 ce n’est pas moins de 926 milliards de transactions qui ont réalisé soit une progression de 700% par rapport à 2020. La plateforme Ethereum est aujourd’hui un mastodonte du secteur et continue d’évoluer notamment avec sa future version de l’Ethereum 2.0.

 

Ethereum 2.0

 

Le réseau Ethereum est de plus en plus sollicité augmentant ainsi le volume. Cela a pour conséquence de surcharger le réseau ethereum, rendant les transactions plus longues et plus coûteuses. En effet, il faut savoir que dans la blockchain le fait de vouloir envoyer des cryptomonnaies d’une adresse à une autre occasionne des frais de transactions plus ou moins conséquents. Afin de pallier ce problème une mise à jour doit voir le jour. Cette évolution doit alors permettre au réseau de passer d’un modèle proof of work à un modèle proof of stake. Le but est de réduire le temps entre chaque transaction et ainsi de réduire ces frais.

Aujourd’hui, il y a de nombreuses solutions pour éviter ces frais comme par exemple le fait de passer par le réseau de Binance ou bien le réseau Polygon ou les frais sont de quelques cents contre plusieurs dizaines de dollars pour le réseau Ethereum.

D’après les annonces réalisées par l’équipe Ethereum la mise à jour devrait avoir lieu fin 2021. Il est donc possible qu’après cette mise à jour, davantage de transactions soient réalisées et cela en utilisant la cryptomonnaie du réseau, ETH.

Bien que le réseau ETH soit similaire a celui du Bitcoin celui-ci prend son propre envol laissant le Bitcoin derrière lui. Cela s’explique principalement par le fait que le réseau Ethereum intéresse de plus en plus d’acteurs. Il est possible de noter certaines annonces réalisées par des géants tels que la Banque Européenne d’Investissement (BEI) qui a émis sa première obligation numérique pour un montant de 100 millions d’euros sur Ethereum ou bien le patron de la Société Générale qui dit s’intéresser de très près aux actifs numériques.

L’ethereum a réellement tout pour plaire et il est possible de voir une émancipation de plus en plus marquée face au BTC notamment lorsque l’on compare le cours de l’ethereum en orange avec celui du Bitcoin en vert.

 

Cet article n’est en aucun cas un conseil en investissement et nous vous recommandons fortement de faire davantage de recherche sur le monde de la cryptomonnaie avant d’investir dans un tel secteur.

Lucas GOISLARD

Sources : Cryptoast, Journalducoin

Pour nous soutenir : HelloAsso Fandas.

Laisser un commentaire

Champs obligatoires *