Analyse des résultats du CAC 40 : 2020, une année sans précédent

Des signes de reprise encourageants au 2ème semestre ont pu s’observer chez les entreprises du CAC 40 malgré une baisse d’activité sans précédent en 2020 en raison de la crise sanitaire. 2020 resterait une année sans précédent, bouleversant pour la plupart des entreprises, opérant un réel changement de stratégie à long terme. 11,2 % de baisse de chiffre d’affaires par rapport à 2019 des 37 sociétés françaises du CAC 40. 39 Mds € un résultat...
Clément Martinez Clément Martinez10 avril 20215 min

Des signes de reprise encourageants au 2ème semestre ont pu s’observer chez les entreprises du CAC 40 malgré une baisse d’activité sans précédent en 2020 en raison de la crise sanitaire. 2020 resterait une année sans précédent, bouleversant pour la plupart des entreprises, opérant un réel changement de stratégie à long terme.

  • 11,2 % de baisse de chiffre d’affaires par rapport à 2019 des 37 sociétés françaises du CAC 40.
  • 39 Mds € un résultat net publié en fort recul en 2020.
  • 27 entreprises partagent des indicateurs en croissance.

Le second semestre 2020, synonyme de restrictions sanitaires plus souples, a permis une forte reprise de l’activité et montre l’atténuation des baisses de résultats exceptionnelles observées au premier semestre.

Les 37 sociétés françaises du CAC 40 ont publié leurs résultats au titre de l’année 2020 et connaissent d’importantes pertes. Leur chiffre d’affaires baisse de 11,7 % (soit – 146 milliards €) par rapport à 2019. Au-delà de cette diminution, le résultat net publié est également en recul en 2020. Les bénéfices cumulés s’élèvent à 39 milliards €, soit la moitié des bénéfices cumulés en 2019 (une perte collective de 41,4 milliards €).

Si l’ensemble des 37 entreprises ont mentionné la COVID-19 comme fait d’actualité majeur, 18 communiquent sur les mesures d’économie mises en place ou accélérées depuis le début de la crise sanitaire.

 

Crise sanitaire : prudence sur les projections à moyen et long terme

 

Après l’analyse des résultats des 37 sociétés, l’ensemble des entreprises mentionnent le coronavirus comme un fait d’actualité majeur ayant eu des impacts sur leurs activités.

Dix d’entre elles présentent une quantification de ces impacts sur leurs résultats 2020 dont deux sur le chiffre d’affaires. Les principaux coûts relevés correspondent aux coûts de mise en conformité, aux dépréciations d’actifs, aux primes ou à d’autres coûts supplémentaires.

Quant aux perspectives, bien que 36 entreprises les partagent, 8 seulement se projettent au-delà de 2021 en raison du contexte sanitaire encore très incertain. 27 entreprises donnent des indicateurs en croissance, dont 23 ont chiffré précisément ces indices.

Dans cette perspective de reprise, PwC note pour la première fois une forte présence d’éléments RSE. 22 sociétés ont valorisé leur stratégie autour des enjeux RSE via des éléments liés à la neutralité carbone à horizon 2050, les notations extra-financières ou la présentation des indicateurs clés des plans stratégiques RSE.

Il apparaît clairement qu’après un premier semestre sinistré du fait de la crise sanitaire, le second semestre a permis à un certain nombre de ces sociétés de retrouver une situation bénéficiaire. Ainsi, sur l’année, neuf sociétés ont connu une amélioration de leur résultat net comparé à 2019.

 

-11,2 % de chiffre d’affaires par rapport à 2019 pour le CAC 40

 

Les 37 sociétés cotées constatent un impact conséquent de la crise sanitaire sur le chiffre d’affaires en partie compensé sur le second semestre. Pour rappel, les entreprises avaient subi une perte de 24,9 % sur le premier semestre 2020.

Alors que sur l’ensemble de l’année, nous pouvons constater une baisse du chiffre d’affaires de 11,2 % (soit – 146 milliards € par rapport à 2019), seulement 6 sociétés sur 37 ont un chiffre d’affaires en croissance, contre 31 sociétés qui enregistrent une baisse de leur niveau d’activité.

Les secteurs et entreprises touchés de manière inégale :

  • Quatre secteurs sont en croissance limitée (contre 9 sur 10 en 2019 sur un scope de 39 sociétés) et voient leurs chiffres d’affaires augmenter. Les services aux consommateurs, les technologies, les télécommunications et la santé voient leur chiffre d’affaires augmenter.
  • Six secteurs subissent d’importantes pertes : les biens de consommation, les industries, le pétrole  et gaz, les matériaux de base, les sociétés financières et services aux collectivités subissent la tendance baissière, précédemment observé sur la première moitié de l’année.

 

Un résultat net part du groupe divisé par eux : les premières pertes enregistrées

 

Le résultat net part du groupe global des sociétés du CAC 40 diminue de 41,4 milliards € par rapport à 2019 pour atteindre 39 milliards € en 2020, à périmètre comparable.

Seulement 9 sociétés ont un résultat net part du groupe en hausse :

Sanofi (+9,5 milliards €), Orange (+1,8 milliards €), ArcelorMittal (+1,4 milliards €), Atos (+0,1 milliards €), Air Liquide (+0,2 milliards €), Airbus (+0,2 milliards €).

28 sociétés enregistrent une diminution de ce résultat voire des pertes dont : 

Total (-15 milliards €), Groupe Renault (-7.9 milliards €), Unibail Rodamco (-8.3 milliards €), ou Engie (-2,5 milliards €).

Sur l’échantillon étudié, contenu du contexte sanitaire, 24 entreprises ont proposé le versement d’un dividende au titre de l’exercice 2019 (dont 16 un dividende réduit). Au titre de l’exercice 2020, 33 sociétés proposent ce versement.

Opportunité de la crise sanitaire, 2020 aura été l’occasion pour les sociétés de remettre en question, revoir, et réorienter leurs priorités et notamment en augmentant leurs engagements en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Clément MARTINEZ

Source : PWC

Pour nous soutenir : HelloAsso Fandas.

Laisser un commentaire

Champs obligatoires *